Alors que le gouvernement de Boris Johnson a décidé une réouverture complète de l’Angleterre ce lundi (Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord suivent leur propre stratégie sanitaire), les autorités françaises resserrent leur étreinte sur les non-vaccinés. Un projet de loi imposant le «pass sanitaire» dans les lieux publics sera débattu au parlement à partir de ce mercredi. Deux approches aux antipodes et une bonne dose d’acrimonie politique en sus.

Lire aussi notre éditorial: En France, la logique vaccinale du «quoi qu’il en coûte»