Royaume-Uni

Le parlement britannique veut prendre le contrôle du Brexit

Les députés vont déposer des amendements pour bloquer une sortie de l’Union européenne sans accord. Une crise constitutionnelle vient s’ajouter à la crise politique

A 67 jours de la date théorique du Brexit, une crise constitutionnelle vient s’ajouter à la crise politique au Royaume-Uni. Un extraordinaire bras de fer s’est engagé entre la Chambre des communes et le gouvernement, pour prendre le contrôle du processus de sortie de l’Union européenne. Traditionnellement, l’exécutif est chargé de conduire les affaires et le parlement supervise, approuvant ou amendant sa conduite – ou parfois la rejetant. Mais face à l’urgence absolue que présente le Brexit, plusieurs dizaines de députés vont tenter dans les jours ou semaines qui viennent un coup de force, pour essayer de dicter au gouvernement la conduite à suivre.

Lire aussi: Theresa May veut rediscuter la question de la frontière irlandaise