Le parquet va faire appel du jugement du procès Clearstream, qui a blanchi jeudi l’ex-Premier ministre français Dominique de Villepin, pour que toute l’affaire de manipulation «soit rejugée» fin 2010 ou début 2011, a annoncé vendredi le procureur de Paris Jean-Claude Marin. Le parquet représente la force publique de l’Etat en France.

«Le tribunal n’a pas tiré toutes les conséquences de ce qu’il a entendu et il reste encore une part de vérité à faire émerger. Tout n’a pas été dit dans cette affaire», a déclaré le procureur à la radio Europe 1. «De manière un peu surprenante (...), il ne condamne pas Dominique de Villepin», a-t-il ajouté. «J’ai décidé d’interjeter appel de cette décision», a-t-il encore dit.

Dominique de Villepin a été relaxé jeudi dans cette affaire Clearstram, une vaste machination politique qui aurait eu pour but de discréditer Nicolas Sarkozy, dans la course à la présidence française, avant son élection en 2007.