Héraut de la verticalité, Emmanuel Macron adopte une nouvelle méthode «placée sous le signe de la concertation». Un virage stratégique entamé suite à la révolte des «gilets jaunes». Le mouvement social avait été déclenché par une mesure gouvernementale en faveur de l’environnement: la hausse de la taxe carbone, finalement annulée. «Je l’ai défendue et je l’assume. Mais je l’assume à partir du moment où on la met en œuvre avec une dimension et un accompagnement dignes de ce nom. C’est ce qui a manqué, il faut le dire», avait reconnu l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot. Pour mettre un point final à cette crise, le président français a organisé une grande consultation, baptisée le Grand Débat.