Au poker, il faut parfois être prêt à faire «tapis». Et Donald Trump était vraisemblablement disposé à tout mettre sur la table, si Pyongyang faisait de même, pour régler une fois pour toutes la question nucléaire nord-coréenne, l’un des sujets de politique internationale les plus brûlants. Mais Kim Jong-un n’était pas prêt à jouer ce jeu-là, selon un haut responsable du Département d’Etat américain.