Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les manifestants votant pour leur candidat, Saint-Pétersbourg, 24 décembre 2017.
© ANTON VAGANOV

élection

Les partisans d'Alexeï Navalny défilent dans 20 villes de Russie

Le principal opposant à Vladimir Poutine, déclaré inéligible, a mobilisé ses soutiens ce dimanche. Des milliers de personnes ont manifesté

Le principal opposant russe Alexeï Navalny tente d'imposer sa candidature à la présidentielle de mars 2018, dont il a été écarté, pour y défier Vladimir Poutine, et a mobilisé dimanche ses soutiens à travers le pays.

Des milliers de partisans de l'avocat charismatique et blogueur anti-corruption, aux accents parfois nationalistes, se sont rassemblés dans vingt villes du pays pour en faire leur candidat, en présence d'autorités électorales locales.

Déclaré inéligible

Alexeï Navalny, 41 ans, a été déclaré en octobre inéligible jusqu'en 2028 par la Commission électorale en raison d'une condamnation de justice pour détournement de fonds, une affaire qu'il juge montée de toutes pièces.

Souhaitant briguer la présidence en tant que candidat auto-désigné, l'opposant a besoin, en vertu de la législation russe, d'être soutenu dans une ville par un groupe d'au moins 500 électeurs pour pouvoir demander à la Commission électorale centrale de l'inscrire sur la liste officielle des candidats.

Lire aussi: Alexeï Navalny débusque un somptueux manoir secret de Vladimir Poutine

Une forme de pression

Avec ces manifestations de soutien, Alexeï Navalny espère faire pression sur la Commission électorale pour que sa candidature soit enregistrée malgré son inéligibilité.

Des rassemblements ont eu lieu dans des villes telles que Vladivostok (Extrême-Orient), Irkoutsk, Krasnoïarsk (Sibérie) et Rostov-sur-le-Don (sud-ouest), mais aussi Moscou et Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Avec les partisans à Moscou

A Moscou, ils étaient plus de 700 à soutenir sa candidature en présence de deux membres de la Commission électorale centrale, selon l'équipe d'Alexeï Navalny.  L'équipe d'Alexeï Navalny a éprouvé beaucoup de difficultés à trouver des locaux et s'est finalement résolue à ériger une vaste tente dans un parc enneigé sur les bords de la Moskova.

«Un tel homme doit être président ou participer au moins au débat pour poser les questions difficiles», commente Youri Bertchenko sous la tente avec 300 autres partisans de l'opposant.

«Si Navalny n'est pas autorisé à concourir, je ne vote pas», tranche Marina Kourbatskaïa, une retraitée. «Je ne vois personne d'autre que je souhaite voir devenir président», ajoute-t-elle, fustigeant les «mensonges et vols» perpétrés en Russie.

Lire également: Sitôt libéré, l'opposant russe Alexeï Navalny repart en campagne

Vladimir Poutine donné vainqueur

Vladimir Poutine, 65 ans, a annoncé pour sa part ce mois-ci qu'il présentait sa candidature pour un quatrième mandat.

En dépit des problèmes tels que la corruption ou une protection médicale de piètre qualité ou encore un niveau de pauvreté grandissant, les sondages prévoient une très large victoire de Vladimir Poutine, avec des taux d'approbation de 80%.

Nombre de Russes voient en Vladimir Poutine l'homme d'une certaine prospérité, notamment grâce à la manne pétrolière, et celui du retour de la Russie sur la scène internationale. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a