Reportage

«Les partisans de l’Etat islamique veulent nous tuer à petit feu»

Depuis la chute officielle de Daech en mars 2019, les attentats ciblés se multiplient dans le nord-est de la Syrie. L’organisation terroriste continue ses attaques, désormais sur les fermes agricoles. Reportage

Il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres à peine des centres-villes de la région pour voir monter dans le ciel de sombres volutes de fumée, poussées par une brise chaude. En se rapprochant, on aperçoit les flammes rouges et dévastatrices, les hommes qui tentent, désespérément, de sauver quelques mètres carrés de leurs champs de blé. Aucune zone n’est épargnée.

Petit à petit, les autorités s’organisent. Dans le petit village de Qahtania, plusieurs représentants des localités alentour sont venus présenter la liste des dommages matériels subis après les incendies de leurs cultures. Le 10 juin dernier, une série de feux a ravagé des centaines d’hectares de champs; 124 villages sont concernés, 95% de la future récolte de blé est partie en fumée. Les habitants n’ont plus rien à vendre, plus rien pour nourrir leur bétail.