Pascal Lamy est bien placé pour juger, une semaine après l’issue positive du sommet européen de Bruxelles, du contenu du plan de relance désormais approuvé. L’Institut Jacques Delors, dont l’ancien patron de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est le président émérite, avait publié, voici deux mois, une note remarquée, intitulée «Greener after» consacrée à un plan d’investissement européen. Entretien prospectif.

Lire aussi: Une relance financée, une Union à cicatriser