Qu’importe le jugement, attendu le 22 avril. A l’issue de son procès en appel pour «blanchiment aggravé de fraude fiscale», l’ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, a obtenu ce qu’il attendait depuis cinq mois: sa sortie de prison pour raisons de santé.

Incarcéré à la suite de sa condamnation en première instance le 13 septembre (dans un autre volet judiciaire pour «fraude fiscale»), et hospitalisé presque sans discontinuer depuis la mi-décembre, cette figure de la droite française des Hauts-de-Seine – le département le plus riche du pays à l’ouest de Paris – avait vu, depuis, son état de santé se dégrader. Lui et son épouse Isabelle sont accusés d’avoir caché près de 13 millions d’euros au fisc. Le couple a dirigé la mairie de Levallois sans interruption depuis 1983, mais ne se représentera pas aux municipales des 15 et 22 mars.