Presse

Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, rachète le Washington Post

Le groupe Washington Post a annoncé lundi soir la cession de ses activités d’édition, dont le quotidien portant son nom, au patron-fondateur du groupe de distribution en ligne Amazon, Jeff Bezos, pour la somme de 250 millions de dollars

Le quotidien de la capitale, le «Washington Post», deviendra donc la propriété de Jeff Bezos. La transaction sera complétée d’ici 60 jours, selon les informations du journal américain. «L’acheteur est une entité qui appartient à Jeff Bezos en tant qu’individu, et pas Amazon Inc», précise le communiqué du groupe. La transaction marquera la fin de 80 ans de contrôle du titre par la famille Graham.

Le «Post» a publié de nombreuses enquêtes qui ont fait date comme celle qui a mené au scandale du Watergate ou encore celle sur le programme de surveillance de la NSA en mai dernier avec le concours du journal britannique «The Guardian».

«Des années de difficultés familières au secteur des journaux nous ont incités à nous demander s’il pourrait y avoir un autre propriétaire qui soit meilleur pour le Post», a commenté Donald Graham, le PDG du groupe, dans le communiqué. Lors des six dernières années, le chiffre d’affaire du quotidien a chuté de 44%.

Selon le communiqué, les médias «Slate magazine», «TheRoot.com» et «Foreign Policy» ne sont pas inclus dans la cession.

Suite à cette cession, le groupe Washington Post sera renommé, sans que l’on sache encore comment, et continuera ses activités sans son secteur d’édition.

En 2010, le groupe Washington Post, côté à New York, avait vendu l’hebdomadaire «Newsweek» pour un dollar symbolique au milliardaire californien, Sidney Harman. Ce dernier l’avait ensuite revendu en partie à IAC et fusionné avec le site Daily Beast. Ce week-end, le groupe de médias en ligne IBT Media a annoncé avoir racheté «Newsweek». Les modalités financières de la transaction n’ont pas été divulguées.

Publicité