Le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus est-il la bonne personne au bon endroit et au bon moment? Premier Africain à la tête de l’organisation, cet ex-ministre de la Santé et des Affaires étrangères éthiopien a droit aux éloges quand il dénonce la «faillite morale» des Etats incapable de garantir un accès équitable aux vaccins. Mais il est aussi fortement critiqué pour son style managérial. Certains établissent d’ailleurs directement le lien entre ces critiques et la proposition du Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie de limiter à un seul mandat de sept ans le pensum du directeur général de l’OMS. L’élection du futur patron de l’organisation aura lieu en mai 2022 et Tedros Adhanom Ghebreyesus est pour l’heure le seul candidat annoncé.

Lire aussi notre éditorial: Santé globale: la complaisance, une menace pire que le virus