Près de deux ans après son apparition en Europe, l’épidémie de coronavirus n’a jamais été aussi virulente en Ukraine, pays de 42 millions d’habitants, à cheval entre l’Union européenne et la Russie, un pays où le 27 octobre a été enregistré un morbide record historique de 27 000 nouvelles infections et 734 décès. La troisième vague qui frappe le pays a entraîné le passage de la capitale, Kiev, en «zone rouge», alors qu’un autre phénomène fragilise les défenses du pays face à la pandémie: un taux de non-vaccination record.