L’Autriche a très tôt misé sur le port du masque, perçu comme une arme efficace contre la propagation du coronavirus. Il a été rendu obligatoire dans les supermarchés et les transports en commun dès la première quinzaine d’avril puis, progressivement en mai, à mesure que le pays se déconfinait, dans l’ensemble des commerces, les restaurants, les hôtels et la plupart des lieux accueillant du public.

Lire aussi l'opinion: Que 100 masques fleurissent