Le 18 janvier 2021 au soir, la Chine lance une cyberattaque contre Taïwan, désactivant ses systèmes de communication et son réseau électrique, suivi d’un blocus maritime et aérien pour couper tous les accès à l’île. Profitant du chaos qui en résulte – et de l’inattention des Etats-Unis qui s’apprêtent à inaugurer leur nouveau président – Pékin déploie ses forces amphibies, qui débarquent sur les plages taïwanaises appuyées par plusieurs sous-marins.

Lire aussi: Guoanbu, la puissance du renseignement chinois