Le Xinjiang, à la une de nombreux journaux occidentaux à la suite de nouvelles révélations sur le fonctionnement des camps de rééducation, ne fait pas les gros titres en Chine. Mardi 24 mai, le sujet était quasiment absent des médias et du web chinois. Rien sur les fuites de documents qui ont eu lieu ces jours, mais rien non plus sur la visite de Michelle Bachelet, la haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, qui devait se rendre au Xinjiang mardi et mercredi.