Europe

Percée de la droite populiste à Berlin, claque historique pour la CDU

Avec 18% des voix, la CDU d’Angela Merkel enregistre le pire résultat de son histoire pour un scrutin régional à Berlin. Les populistes d'Alternative pour l'Allemagne (AfD) obtiennent 12% et font leur entrée au parlement local

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande n'a recueilli que 18% des suffrages, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes par les chaînes de télévision publique, en recul de plus de 5 points par rapport au dernier scrutin de 2011, tandis que le mouvement anti-migrants et anti-islam Alternative pour l'Allemagne (AfD) fait son entrée dans le parlement local de la capitale allemande avec entre 11,5 et 12,5% des voix.

Jamais dans l'histoire de Berlin, celle de Berlin-Ouest après la Deuxième guerre mondiale, puis celle de la ville réunifiée après 1990, la CDU n'avait connu pareille débâcle.

Il s'agit du deuxième revers électoral en deux semaines lors d'un scrutin régional pour la CDU. Elle avait été devancée par l'AfD début septembre dans le nord-est du pays, et ce à un an des prochaines élections législatives.

Le piètre score de la CDU à Berlin va très probablement renvoyer le parti sur les bancs de l'opposition dans la métropole de 3,5 millions d'habitants, alors qu'il faisait jusqu'ici partie d'un gouvernement de coalition avec les sociaux-démocrates.

Percée de l'AfD

L'AfD a capitalisé à nouveau sur les inquiétudes que suscitent l'arrivée de centaines de milliers de réfugiés dans le pays depuis l'été 2015, avec un chiffre record de près d'un million l'an dernier. 

Ce score devrait permettre aux populistes de l'AfD d'entrer pour la première fois au parlement de Berlin. Ces résultats ont été divulgués à la sortie des urnes par les chaînes de TV ARD et ZDF. Si la chute de l'Union chrétienne-démocrate de la chancelière se confirme, la CDU pourrait quitter le gouvernement local de Berlin dont elle faisait partie jusqu'ici avec les sociaux-démocrates.

Il s'agit du second revers électoral en deux semaines lors d'un scrutin régional pour le parti de Mme Merkel, qui avait été devancé début septembre dans le nord-est du pays par l'AfD, alors que se profile dans une année les prochaines élections législatives.

La gauche essuie également de lourdes pertes à Berlin. Le SPD (social-démocrate) arrive cependant en tête avec 23% des voix, selon les sondages. Ce résultat devrait permettre au maire actuel Michael Müller, membre de ce parti, d'être reconduit dans ses fonctions.

Lire aussi: Les «Turcs» au cœur des élections à Berlin

La Suisse-connexion de l'AfD

Publicité