Avant d’être élu à la Maison-Blanche, le candidat Biden voulait faire du royaume wahhabite un «Etat paria» pour lui faire payer l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Le président doit aujourd’hui manger son chapeau. Car de l’eau, ou plutôt du pétrole, a depuis coulé sous les ponts. La guerre contre l’Ukraine et les sanctions occidentales contre la Russie ont poussé les cours du brut à des niveaux record depuis dix ans. L’inflation, favorisée entre autres par cette envolée du prix de l’énergie, a atteint un nouveau record aux Etats-Unis en juin avec 9,1%.