Se libérer dès que possible des énergies russes, quitte à souffrir au départ. C’est cet engagement pris en mars que la Commission européenne a traduit en actes mercredi en présentant son plan REPowerEU. L’initiative veut agir sur le court terme pour parer à la hausse des prix de l’énergie et diversifier les sources d’approvisionnement. A plus longue échéance, elle mise sur le solaire et veut réduire la consommation globale d’énergie.