Lors de notre première rencontre, Mike Evans exultait. C’était en mai 2018 et, sur la colline surplombant la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem, ce conseiller informel de Donald Trump pour Israël affirmait voir une prophétie s’accomplir. Fondateur d’une organisation appelée Jerusalem Prayer Team qui compte près de 70 millions d’abonnés sur Facebook, l’évangéliste avait financé en mai 2017 une campagne d’affichage à Jérusalem enjoignant à Trump de «rendre sa grandeur à Israël».