Dans la vague du mouvement contre le racisme systémique aux Etats-Unis, les réseaux sociaux font face à un regain de pression pour mieux policer les échanges entre utilisateurs et empêcher le harcèlement, les discriminations et autres comportements insultants. Ils sont particulièrement dans le collimateur de la société civile pour leur laxisme perçu à l'égard de Donald Trump.

Fin mai, ce dernier a tenu des propos considérés comme de l'incitation à la violence contre les manifestations de soutien à George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc.

Lire l'opinion: A chaque présidentielle américaine son réseau social

Pas d'exception pour Donald Trump sur Twitch

Sous pression, les plateformes doivent appliquer leurs propres règles plus strictement qu'avant. Twitch (filiale d'Amazon) a supprimé deux commentaires de Donald Trump, quand il a assimilé les immigrants mexicains à des «violeurs» pendant des meetings de campagne, en 2015 et récemment, à Tulsa. «Les comportements haineux ne sont pas permis sur Twitch. En accord avec nos règles, la chaîne du président Trump a été temporairement suspendue (...) et les contenus incriminés ont été retirés», a fait savoir lundi un porte-parole de Twitch, une plateforme de streaming.

La plateforme, d'abord conçue pour la diffusion de parties de jeux vidéo en direct, s'est progressivement ouverte à d'autres «diffuseurs» qui peuvent créer leur chaîne, des personnalités politiques aux artistes.

Mais quand le président a lancé la sienne l'année dernière, Twitch a fait savoir à son équipe que «comme n'importe qui d'autre, les politiques doivent accepter nos conditions d'utilisation et nos règles pour la communauté. Nous ne faisons pas d'exception pour les contenus politiques ou au nom de l'intérêt du public».

Un forum de fans du président banni sur Reddit

Lundi, YouTube a banni des chaînes suprémacistes, qui avaient notamment affirmé, «de façon répétée» selon la plateforme, que certains groupes d'individus étaient inférieurs à d'autres. Cette règle énoncée il y a un an a entraîné la suppression de plus de 25 000 chaînes.

La plateforme de discussion Reddit, d'ordinaire très permissive, a elle banni un forum de fans du président américain pour avoir enfreint son règlement sur l'incitation à la haine. Cette décision prouve aussi que les réseaux sont poussés dans leurs retranchements. «Jusqu'à présent, nous avions fait preuve de bonne volonté pour les aider à préserver leur communauté, avec des avertissements, des mises en quarantaine et autres», détaille le communiqué de la société au sujet de l'interdiction du groupe de fans du président.

Lire encore: Twitter masque un nouveau tweet de Donald Trump pour «comportements inappropriés»

A mesure que les plateformes dominantes comme Facebook ou Twitter ont durci leurs règles sur les contenus haineux, une partie de l'extrême droite américaine s'est retrouvée sur les plateformes Reddit ou 4chan.

Mais depuis environ deux ans, Reddit a entrepris un grand ménage pour se débarrasser des groupes et utilisateurs dits «toxiques». Début juin, Alexis Ohanian, cofondateur de la plateforme et mari de la championne de tennis Serena Williams, a démissionné du conseil d'administration et demandé à l'entreprise d'embaucher un candidat noir pour le remplacer.

Des réseaux sociaux boycottés

Vendredi, même Facebook a fini par céder du terrain, en promettant de mieux réguler les publicités incitant à la haine et de masquer les contenus problématiques, même des personnalités politiques. Il faut dire que le géant des réseaux fait face à une campagne de boycott publicitaire, lancée notamment par la NAACP, la grande organisation de défense des droits civiques des Afro-Américains et une organisation de lutte contre l'antisémitisme, la Anti Defamation League.

Lire également: Malaise chez Facebook qui refuse de policer les messages de Trump

Sans nécessairement s'en réclamer, des marques comme Coca-Cola, Starbucks, Unilever et Ford ont décidé de ne plus toucher aux plateformes sociales pendant un mois ou deux, voire plus.