Plus de 90 personnes ont été arrêtées dans le secteur de la place Tahrir, dans le centre du Caire. Quelque 121 membres de l’organisation islamiste des Frères musulmans, officiellement interdite mais tolérée dans les faits, ont été interpellés à Assiout, au sud de la capitale égyptienne.

Des heurts entre manifestants et policiers ont éclaté en Égypte où les protestations se sont poursuivies malgré l’interdiction des autorités, au lendemain de la mobilisation sans précédent contre le président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis trois décennies.