Etats-Unis

Plus d'ordinateurs ou de tablettes sur certains vols pour Washington et Londres: mode d'emploi

Les huit pays dont les compagnies et les aéroports sont concernés sont tous alliés ou partenaires des Etats-Unis: Turquie, Jordanie, Egypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Emirats arabes unis et Maroc. L'interdiction entre en vigueur ce samedi

Fini les ordinateurs ou les tablettes en cabine: l'interdiction imposée par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sur certains vols en provenance de pays arabes et de Turquie est entrée en vigueur samedi, au grand dam des voyageurs d'affaires et de certains parents.

Quels pays touchés. L'interdiction touche les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie, Washington invoquant un risque d'attentats. Certains commentateurs dénoncent une forme de protectionnisme alors que des compagnies américaines se plaignent de la concurrence de leurs homologues du Golfe.

Les huit pays dont les compagnies et les aéroports sont concernés sont tous alliés ou partenaires des Etats-Unis: Turquie, Jordanie, Egypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Emirats arabes unis et Maroc.

Plus de bureau à 10 000 pieds. Une perte de temps, pour tous les voyageurs qui travaillent dans l'avion. On ne fait pas la même chose sur un téléphone que sur un ordinateur.

Une nouveauté pas facile à faire passer. A l'aéroport de Dubaï, un des plus fréquentés au monde, le personnel de la compagnie nationale Emirates était déployé en masse samedi pour expliquer aux passagers l'interdiction et présenter «les activités de loisirs» prévues après le check-in.

L'interdiction entre en vigueur au cours d'un week-end de pointe avec 1,1 million de passagers attendus entre vendredi et dimanche.

Pour tenter de calmer le mécontentement de ses clients très attachés à leurs écrans portables, Emirates a mis en place un service spécial gratuit permettant d'utiliser des objets électroniques jusqu'à l'embarquement.

L'enjeu est de taille pour cette compagnie qui opère 18 vols quotidiens vers les Etats-Unis depuis Dubaï. Turkish Airlines a fait de même depuis les aéroports de Turquie.

Pour combien de temps? Les Etats-Unis n'ont pas précisé la durée de l'interdiction mais la compagnie aérienne Emirates, basée à Dubaï, a précisé à l'AFP qu'on lui avait ordonné de l'appliquer jusqu'au 14 octobre.

Pas possible de ruser avec les duty free. Ceux des voyageurs qui pensaient y échapper en achetant ordinateur ou tablette dans les magasins duty-free seront déçus, a indiqué à la radio DubaïEye le président de l'aéroport Paul Griffith, ces derniers étant également soumis à l'interdiction en cabine.

Londres dans les pas de Washington. Dans la foulée des Etats-Unis, le Royaume-Uni a annoncé une interdiction quasi-similaire affectant la Turquie et cinq pays arabes --Liban, Jordanie, Egypte, Tunisie et Arabie saoudite--.

Ces interdictions, qui ne sont pas appliquées par d'autres pays touchées par des attentats comme la France, ont été très critiquées.

Publicité