L’essentiel

Le Conseil fédéral a présenté vendredi un nouveau paquet d’assouplissement des mesures sanitaires qui devrait entrer en vigueur le 28 juin. Les détails sont à lire ci-dessous.

La task force nationale a annoncé ce jeudi sa réorganisation afin de s’adapter aux nouvelles circonstances et aux besoins. Son directeur Martin Ackermann passe le témoin à la professeure Tanja Stadler. Les cas sont en baisse de 31% sur une semaine, d’après l’OFSP.

Son portrait: Tanja Stadler, une brillante scientifique à la tête de la task force pour la nouvelle étape épidémique

Le Parlement européen a pris le contre-pied de la Commission en se prononçant en faveur d’une levée des brevets sur les vaccins et autres traitements anti-covid.

Retrouvez notre suivi de la journée du 10 juin.


■ Antony Blinken appelle la Chine à la «transparence»

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a appelé la Chine à la «coopération» et à la «transparence» au sujet de l’origine du Covid-19. Dans une conversation téléphonique avec son homologue Yang Jiechi, il a notamment souligné «la nécessité» d’un approfondissement de l’enquête d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine sur l’origine du virus, après les critiques qui ont visé la première mission, d’après un communiqué du département d’Etat américain.


■ Un restaurant peut imposer le certificat covid

Selon le plan présenté par le Conseil fédéral vendredi, les établissements privés qui limiteraient l’accès aux personnes possédant un certificat covid ne se verraient pas imposer de mesures de protection. Les clients pourraient se déplacer sans masque, même à l’intérieur, a indiqué Michael Gerber. «Toutes les mesures tombent» dans un tel cas, a indiqué le responsable juridique de l’Office fédéral de la santé publique.

Il n’appartient pas à l’Etat d’intervenir dans un domaine où il n’y a pas de nécessité de le faire, a souligné le ministre de la Santé Alain Berset. Un restaurant qui souhaite imposer le certificat covid peut le faire.


■ La conférence de presse du Conseil fédéral

En préambule, le président de la Confédération a indiqué que «la lumière au bout du tunnel» se rapproche. Il a toutefois réitéré l’importance de la campagne de vaccination et incité toute la population à se faire vacciner, afin de permettre l’assouplissement des mesures sanitaires.

La discipline reste la pierre angulaire de notre politique d’ouverture

Guy Parmelin

«Plus d’un quart de la population a été entièrement vaccinée», s’est pour sa part réjoui Alain Berset, le conseiller fédéral en charge de la Santé. Il a ajouté que «la situation épidémiologique s’améliore» et a souligné «une détente importante du côté des hôpitaux».

Il s’agit déjà de la cinquième étape de réouverture

Alain Berset

■ Les assouplissements proposés pour la fin du mois

Le Conseil fédéral a annoncé les propositions qu’il a mises en consultation et qu’il compte mettre en place dès le 28 juin 2021.

Port du masque: L’obligation de porter le masque à l’extérieur devrait être supprimée, notamment dans les espaces extérieurs des établissements de loisirs, des gares, ainsi qu’aux arrêts de bus, sur les ponts extérieurs des bateaux et sur les télésièges. Une obligation également levée au travail et dans les établissements du secondaire II.

Restaurants: Dans les bars et restaurants, le nombre de personnes autorisées à la même table sera augmenté à 6 personnes par table à l’intérieur et il n’y aura plus de limite au nombre de convives attablés ensemble sur les terrasses.

Commerces: Les magasins et les établissements sportifs et de loisirs pourront accueillir davantage de clients. Lorsque le masque est de rigueur à l’intérieur, il faudra 4 m2 par personne. Dans les endroits où il n’est pas possible de porter un masque, les piscines couvertes par exemple, il faudra encore compter 10 m2 par personne.

Discothèques: Le gouvernement indique aussi vouloir rouvrir les discothèques et les espaces de danse, mais uniquement aux personnes munies d’un certificat covid. Elles pourront accueillir 250 personnes au maximum.

Manifestations avec certificat covid: Les manifestations exigeant des participants un certificat covid pourront accueillir 3000 personnes à l’intérieur et 5000 à l’extérieur, avec ou sans places assises obligatoires. La limite des deux tiers de la capacité sera maintenue.

Manifestations sans certificat covid: Pour les manifestations accueillant des participants sans certificat covid et si les participants sont assis (cinéma, théâtre…) ils pourront être jusqu’à 1000. S’ils peuvent se déplacer, comme lors d’un mariage ou d’un concert sans places assises, le nombre maximal de participant est fixé à 250.

Le Conseil fédéral précise toutefois que dans les domaines qui relèvent de la vie quotidienne, par exemple dans les transports publics, dans les commerces de détail ou encore lors d’événements privés, il sera interdit d’utiliser le certificat covid.

La décision définitive sera prise le 23 juin.


■ Les conditions d’entrée en Suisse seront assouplies

Les conditions d’entrée en Suisse devraient être assouplies le 28 juin. L’interdiction d’entrée sera notamment levée pour les voyageurs venant d’un Etat non membre de l’espace Schengen s’ils sont vaccinés. Un test ne sera obligatoire que pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées et qui ne sont pas déjà guéries de la maladie. Les coordonnées des voyageurs seront cependant toujours exigées pour les arrivées par avion. Cette exigence sera en revanche levée pour les voyageurs entrant en Suisse par le train ou la voiture.

Le certificat Covid pourra être utilisé comme preuve d’une vaccination, d’une infection antérieure ou d’un résultat de test négatif. Le certificat suisse sera compatible avec celui de l’UE.


■ 354 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

La Suisse compte vendredi 354 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore trois décès supplémentaires et 24 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 25’699 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 1,38%.

Sur les quatorze derniers jours:

  • Le nombre total d’infections est de 6708, soit 77,6 nouvelles infections pour 100 000 habitants.
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 0,67.
  • Les patients Covid-19 occupent 123,87 des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 11,00%.

S’agissant des vaccins:

  • 5 810 914 doses ont été administrées
  • 2 221 755 personnes ont déjà reçu deux doses.
  • La Suisse a reçu jusqu’à présent 6 161 025 doses de vaccins.

Quant aux variants:

  • 18 029 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7)
  • 248 au variant sud-africain (B.1.351)
  • 20 au variant brésilien (P.1).

■ Des opposants au port du masque déboutés

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) était en droit de rejeter une requête tendant à constater l’illégalité de l’obligation du port du masque. L’ordonnance Covid qui l’impose ne peut pas faire l’objet d’un contrôle de la légalité, rappelle le Tribunal administratif fédéral.

En août 2020, une demande signée par 396 personnes a été déposée auprès de l’OFSP afin qu’il constate qu’elles n’étaient pas tenues de porter un masque dans les transports publics. La décision de non-entrée en matière de l’office a été contestée devant le Tribunal administratif fédéral.

Les recourants affirmaient que l’obligation décidée par le Conseil fédéral dans «l’ordonnance COVID-19 situation particulière» violait leur droit constitutionnel à la liberté personnelle et à l’intégrité physique. Selon eux, l’OFSP aurait dû entrer en matière et examiner la question sur le fond.


 

■ Un milliard de doses

Les pays riches du G7, qui se réunissent à partir de vendredi en Angleterre, vont s’engager à distribuer aux pays pauvres un milliard de doses de vaccins anti-Covid dans l’espoir d’éradiquer la pandémie en 2022.

Cette annonce du gouvernement britannique, qui préside le G7, est intervenue jeudi soir, après que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé les pays européens à ne pas baisser la garde, soulignant que le niveau de vaccination étant encore trop bas pour éviter une nouvelle vague. Le G7 doit aussi «présenter un plan pour étendre la production de vaccins afin d’atteindre cet objectif».

Lire: Le G7 va donner un milliard de doses de vaccin aux pays pauvres



■ Croisière covid

Deux personnes ont été testées positives au Covid-19 jeudi à bord du Celebrity Millennium et ce, malgré «un équipage et des passagers vaccinés». C’est l’un des premiers bateaux de croisière à voguer en Amérique du Nord depuis le début de la pandémie.

«Les individus sont asymptomatiques, actuellement à l’isolation et surveillés par notre équipe médicale», indique le croisiériste Royal Caribbean dans un communiqué. La compagnie assure conduire une opération de traçage des contacts et dont le navire a quitté Sint Maarten, la partie hollandaise de l’île caribéenne de Saint Martin, le 5 juin.

Les deux personnes ont été testées positives à l’occasion du «test de fin de croisière obligatoire», explique Royal Caribbean, qui affirme que les passagers avaient dû présenter une preuve de vaccination ainsi qu’un dépistage au Covid-19 négatif de moins de 72 heures avant d’embarquer.

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avaient diffusé début mai de nouvelles règles devant permettre aux croisiéristes de reprendre la mer sous des conditions strictes: que 95% des personnes naviguant sur les bateaux de croisières, passagers comme salariés, soient vaccinées.



■ Des dizaines de millions de produits anti-covid défectueux saisis en Europe

L’Office européen de lutte antifraude a saisi des dizaines de millions de produits défectueux liés à la protection contre le Covid-19 (masques, gels, tests) dans l’UE depuis plus d’un an, écrit-il dans son rapport 2020. «Et avant même que le premier vaccin ait été administré, nous avons sonné l’alarme sur les offres de faux vaccins, ce qui, d’après ce que nous savons, a empêché toute fraude dans ce domaine malgré les nombreuses tentatives», a-t-il ajouté.

L’enquête de l’Olaf a permis de saisir 52 millions de produits comme des gels pour les mains contenant de dangereuses quantités de méthanol, des masques ne correspondant pas aux normes, de faux kits de tests, et d’identifier 1150 opérateurs suspects, selon les dernières données actualisées fournies par le service de presse de l’Olaf.