Au moins 28 personnes ont été tuées et 75 blessées mardi dans six attentats à la bombe contre des bâtiments résidentiels à Bagdad, a indiqué une source au ministère de l’Intérieur. Les attaques ont été menées dans six quartiers à majorité chiite.

Cette même source a affirmé qu’aucune des attaques n’avait été causée par des kamikazes contrairement à ce qu’elle avait indiqué plus tôt.

Ces explosions interviennent à deux jours d’une série d’attaques contre des ambassades iranienne, arabes et européennes qui ont fait au moins 30 morts.

Une première explosion a visé un café à Allawi, un quartier populaire du centre de Bagdad, a dit un responsable du ministère de l’Intérieur. Selon des journalistes de l’AFP, une maison de deux étages s’est effondrée sur ses habitants et les consommateurs du café.

Trois autres bâtiments se sont effondrés dans des explosions dans les quartiers de Choula et Chkouk (nord), selon le ministère de l’Intérieur. Une autre explosion a retenti à Chourta al-Rabia (ouest).