«La crise est résolue.» Selon Philippe Roch, directeur de l'Office suisse pour l'environnement, les années sombres que vient de connaître le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) appartiennent désormais au passé. La réunion de son conseil d'administration, cette semaine au siège de Nairobi, a été un succès: le budget de 120 millions de dollars pour 2000-2001, soit 10% d'augmentation par rapport à la période précédente, a été accepté sans un pli.

Il y a deux ans, l'humeur n'était pourtant pas à l'optimisme. La dernière réunion du conseil d'administration ne s'était même pas terminée et avait dû être reconduite, les délégués hésitant à accorder des fonds et certains prêchant en coulisses pour un déménagement de l'organisation dans un pays industrialisé. Selon Philippe Roch, aux problèmes de gestion interne s'ajoutait alors un désintérêt dû à la multiplication des institutions spécialisées dans la protection de l'environnement à la suite du Sommet de Rio de 1992.

La nomination de l'Allemand Klaus Toepfer au poste de directeur du PNUE, l'an dernier par le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, semble avoir remis les choses en ordre. «C'est un véritable patron qui s'est entouré de lieutenants engagés», a déclaré le chef de la délégation suisse vendredi à Nairobi. Le nouveau directeur a déjà réussi à faire une économie de 4 millions de dollars dans l'administration, somme réaffectée aux programmes, et a mis en avant plusieurs idées pour que l'organisme onusien retrouve son rôle de leader dans le domaine de l'environnement, propositions qui seront soumises à l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Plus personne ne parle de retirer le siège du PNUE de Nairobi. L'honneur est donc sauf dans les pays en voie de développement, même si les vraies décisions continuent à être prises au nord. Ironiquement, les délégués au conseil d'administration auront tout de même eu une semaine agitée en raison de violentes manifestations étudiantes kenyanes pour la conservation d'une forêt située juste à côté du siège du PNUE…