Plus c’est gros, plus ça passe. Les services de sécurité russes ont publié lundi 25 avril une vidéo censée montrer l’arrestation à Moscou de six militants néonazis téléguidés par l’Ukraine. Les agents l’affirment, ce groupe de citoyens russes était «contrôlé par le SBU», le service de renseignement ukrainien. Avec deux missions: assassiner plusieurs propagandistes phares de Russie et brûler des centres de recrutement de l’armée. Problème: cette vidéo est pleine de détails croustillants, laissant penser que l’ensemble n’est qu’une opération de communication anti-ukrainienne.