Les milliers de pompiers déployés en Californie pour tenter de contenir les gigantesques incendies qui ravagent cet Etat depuis plusieurs jours ont progressé lundi face aux flammes. Ils ont profité de conditions météorologiques plus favorables.

Au total, selon le gouverneur de l'Etat Gavin Newsom, plus de 485 000 hectares, soit l'équivalent de la superficie du Grand Canyon, ont été réduits en cendres par les 625 foyers d'incendie en cours. Parmi ces feux, 17 sont considérés comme majeurs, a-t-il ajouté, dont le «LNU Lightning Complex» et le «SCU Lightning Complex», qui sont devenus tous les deux les plus grands incendies de l'histoire de la Californie.

Lire aussi: Le nord de la Californie ravagé par de multiples incendies

Le premier a éclaté au nord de San Francisco le 8 août dernier. Il a était maîtrisé à hauteur de 22% lundi après-midi. Le second, qui a éclaté le même jour, au sud-est de San Francisco, n'était contenu qu'à 10% en début de journée. Un autre incendie majeur, le «CZU Lightning Complex», a quant à lui réduit en cendres des zones situées plus proches de la côte.

Quelque 14 000 pompiers déployés

La plupart de ces incendies ont été provoqués par la foudre et des records de chaleur dans le centre et le nord de la Californie. Ils ont détruit plus de 100 maisons et autres structures et font planer une menace sur 100 000 bâtiments supplémentaires, selon les autorités.

Au total, quelque 14 000 pompiers ont été dépêchés sur place, de Californie mais également d'autres Etats américains, d'Australie ou encore du Canada, pour tenter de contenir les incendies. D'une ampleur sans précédent, ces derniers surviennent relativement tôt dans la saison qui s'étend habituellement d'août à novembre.

Les températures élevées et la faible humidité, qui ont attisé les flammes la semaine dernière, se sont un peu atténuées lundi, offrant un répit relatif aux pompiers. Les orages, prévus pour dimanche et pendant trois jours, ne se sont eux finalement pas produits, mais les autorités ont toutefois exhorté la population à ne pas baisser la garde.