Coups de fil inopportuns, messages impromptus sur Teams, Skype, Slack ou sur WhatsApp parfois. Au Portugal, les employeurs tentés de communiquer avec leurs collaborateurs en dehors des heures de travail s’exposent désormais à des sanctions administratives et pécuniaires.