Russie

Poutine possède un «gène d’assiégé»

Vladimir Poutine est un être exceptionnel grâce un gène spécial transmis par ses parents, avance un film documentaire controversé, qui devrait bientôt être diffusé à la télévision publique russe

Le film Sang assiégé. Génétique classe le président russe et son entourage parmi les surhommes. Sa thèse est que, pour survivre au siège de neuf cents jours infligé par les nazis aux habitants de Leningrad, ces derniers ont développé un gène qui fait d’eux des «Russes très particuliers».

Lire également: La Russie touchée à son tour par les attaques dans les écoles

La clé surgit à la 36e minute: «Les enfants des vainqueurs, nés dans ce lieu spécial, sont Vladimir Poutine, le patriarche [orthodoxe] Kirill, Sergueï Mironov [politicien et coproducteur du film], Sergueï Ivanov et Sergueï Narychkine [deux anciens du KGB appartenant au premier cercle du pouvoir]. Ils sont tous reliés par un type de comportement unique, un sens plus élevé de la responsabilité envers ce qui se passe dans le pays.»

Un film «pseudo-scientifique»

Le documentaire se base sur des images d’archives montrant des combats autour de Leningrad avec une voix off glorifiant l’héroïsme des Leningradois et de leur sang très spécial. «Le sang vivant des habitants de Leningrad fait des miracles: les combattants disent que leur sang donne une énergie particulière, transmet deux fois plus de force», commente la voix off.

Pour l’instant, Sang assiégé. Génétique n’a été projeté que deux fois en public et circule sur YouTube. Mais son studio de production Stella assure être en négociation avec les deux principales chaînes du pays, Pervy Kanal et Rossiya. Les médias indépendants raillent une grossière propagande coïncidant avec la campagne présidentielle russe. Plusieurs généticiens russes de renom ont déjà qualifié la thèse du film de «pseudo-scientifique».

Publicité