Panique à bord. Chèque alimentaire, indemnité carburant travailleurs, bouclier tarifaire sur l’énergie, contrôle des loyers, revalorisation des retraites et des minima sociaux, augmentation du point d’indice des fonctionnaires, prime défiscalisée aux employés, suppression de la redevance… Emmanuel Macron, sa première ministre Elisabeth Borne et leur nouveau gouvernement égrènent depuis des semaines des propositions et des mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des Français face à l’inflation qui explose. Ils comptent aussi sur les entreprises pour augmenter leurs employés. Problème: le président n’a pas de majorité absolue pour faire passer sa vision des choses à l’Assemblée nationale.