Le premier conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Serguiï Chefir, a échappé à une tentative d’assassinat à l’arme automatique mercredi, une attaque qui pourrait, selon les autorités, être liée à la lutte contre les puissants oligarques. Plusieurs tentatives d’assassinats, réussies ou non, ont visé des responsables politiques ou journalistes ces dernières années en Ukraine, pays par ailleurs en guerre depuis 2014 avec des séparatistes prorusses et engagé dans une grave crise avec Moscou.

L’attaque visant Serguiï Chefir a eu lieu vers 10h00 du matin (9h en Suisse) près du village de Lesniki, dans la région de Kiev, la capitale, selon la police. «La voiture a été atteinte par plus de 10 balles», a-t-elle indiqué sur Facebook, ajoutant qu’une opération spéciale était en cours pour retrouver les tireurs. Les autorités ont lancé une enquête pour «tentative d’assassinat», a indiqué pour sa part la procureure générale Irina Venediktova. Selon un responsable du ministère de l’Intérieur, Anton Guerachtchenko, le chauffeur a été «grièvement blessé» par les coups de feu, tirés «depuis la forêt avec des armes automatiques en pleine circulation automobile». 

Il n’a rien dit de Serguiï Chefir, mais selon un responsable de la majorité présidentielle au Parlement, David Aramakhia, «il est vivant et en bonne santé» bien qu’en «état de choc». «L’auteur de l’attaque, ainsi que ses commanditaires et leurs sbires, n’échapperont pas à leur châtiment», a indiqué Serguiï Nikiforov sur Facebook, ajoutant que la présidence allait continuer sa lutte contre l’économie grise et les oligarques.

Lire aussi: Volodymyr Zelensky: «Vladimir Poutine est trop émotionnel face à l’Ukraine»

«Une marque de faiblesse»

«La réponse sera forte», a de son côté martelé Volodymyr Zelensky dans une vidéo enregistrée à New York où il assiste à l’Assemblée générale des Nations unies, tout en soulignant ne pas savoir qui a commandité les tirs ayant visé son premier conseiller Serguiï Chefir. «Tirer depuis une forêt sur la voiture d’un ami pour me passer le bonjour est une marque de faiblesse», a-t-il ajouté, promettant de poursuivre sa «lutte contre la criminalité et contre des groupes financiers influents». Selon lui, l’attaque a pu être organisée par des forces «intérieures ou extérieures».

Avant d’accéder à la présidence en 2019, Volodymyr Zelensky était un acteur et comédien célèbre jouant justement le rôle de président ukrainien dans une série télévisée, et Serguiï Cherif était son proche associé dans sa société de production. Les attaques visant des responsables politiques ou autres ne sont pas rares en Ukraine, pays où l’accès aux armes à feu est facilité par le conflit avec les séparatistes prorusses dans l’Est. Parmi les attaques retentissantes figurent les meurtres de l’ancien député russe Denis Voronenkov, abattu par balles dans la rue en plein jour en 2017 et celui du journaliste d’investigation réputé Pavel Cheremet l’année précédente, tué dans l’explosion de sa voiture à Kiev.

Lire également:  Un journaliste d’investigation assassiné au cœur de Kiev