Après trois semaines d’attente, trois conseils des ministres, chacun présenté comme le dernier, la fumée blanche devrait enfin apparaître ce lundi au palais de l’Élysée. Emmanuel Macron y consulte dans le plus grand secret depuis son élection afin de monter un gouvernement dont il espère qu’il incarnera la ligne de son second mandat et de la majorité qu’il veut conserver aux élections législatives de juin.

Premier ministre depuis près de deux ans, Jean Castex, qui avait largement fait savoir qu’il était pressé de s’éloigner un temps du monde politique, a remis sa lettre de démission ce lundi vers 16h au président de la République, a-t-il annoncé à l’AFP.

Inflexion en vue

Le résultat de l’élection présidentielle et l’atmosphère négative de la campagne imposent un ajustement de la majorité présidentielle. Emmanuel Macron a fait savoir qu’il cherche un chef du gouvernement «attaché à la question sociale, à la question environnementale, à la question productive».

Le choix est d’autant plus attendu que le chef de l’Etat a promis de changer de méthode et de prendre en compte la colère exprimée au cours de son premier mandat, notamment par les gilets jaunes.

Lire aussi: Le décor des élections législatives françaises est planté