Le premier vol habité de la capsule spatiale de Boeing, Starliner, a de nouveau été repoussé. Il est désormais prévu en avril, a annoncé la NASA jeudi. L’agence spatiale américaine souhaite mettre en place un deuxième moyen de transport des astronautes pour la station spatiale internationale (ISS), avec la capsule de SpaceX déjà en service. Mais Boeing a essuyé une série de déboires ayant considérablement retardé son programme

Après un vol test raté en 2019, l’entreprise américaine a finalement réussi en mai 2022 à atteindre l’ISS pour la première fois – sans équipage à bord. Boeing avait ensuite espéré pouvoir réaliser son premier vol habité en 2022, avant qu’il ne soit repoussé une première fois à février 2023.

Lire aussi: La capsule spatiale Starliner ne sera pas lancée cette année

Transport de deux astronautes

Le nouveau délai annoncé jeudi permet de réguler le trafic vers la station spatiale, a déclaré la NASA dans un communiqué, sans livrer davantage de détails.

Ce vol test, appelé CFT (pour «Crew Flight Test»), transportera deux astronautes de la NASA, Barry Wilmore et Sunita Williams. Ils devraient rester environ deux semaines dans l’ISS, a dit l’agence spatiale américaine jeudi.

En cas de succès de la mission, la capsule de Boeing pourra enfin être certifiée et commencer ses vols opérationnels, à une date qui reste encore à déterminer.

Lire aussi: Deux ans plus tard, Starliner retente enfin un vol vers l’ISS