Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A al-Shadadi town, province d'Hasaka, 26 février 2016.
© RODI SAID

Proche-Orient

Dans les premières heures du cessez-le-feu, le calme règne en Syrie

L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura qualifie cette première journée de «critique». La trêve semble être observée

Le calme régnait dans les régions de Syrie tenues par les rebelles et le régime après l'entrée en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi d'un cessez-le-feu initié par Washington et Moscou et soutenu par l'ONU.

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a annoncé que la task force internationale sur le cessez-le-feu se réunirait samedi à Genève pour évaluer le respect de la trêve au cours de cette première journée qu'il a qualifiée de «critique». Si le cessez-le-feu tient, il convoquera une nouvelle session de pourparlers de paix inter-syriens le 7 mars à Genève.

Armes rangées à Alep

A minuit heure locale (23h en Suisse), les armes se sont tues dans la banlieue de Damas, dans la ville d'Alep (nord) et dans sa banlieue ouest, contrôlée par les rebelles, où les gens veillaient dans les rues en profitant de ce moment exceptionnel de quiétude, selon les correspondants de l'AFP.

«Je me sens plus en sécurité, c'est très calme depuis une demi-heure. Je vais peut-être me coucher tard ce soir et je souhaite ne pas être réveillé demain par le son des avions», a déclaré Mohamad Nohad, un jeune marié qui habite le quartier rebelle al-Kalassé à Alep.

A Jobar, quartier périphérique de Damas, Abdel Rahmane Issa, soldat de l'armée syrienne âgé de 24 ans et mobilisé depuis plus de trois ans, profitait lui aussi de la trêve. «Je ne peux pas cacher que je suis heureux que la guerre s'arrête même pour quelques minutes, et si cela continue on pourra rentrer chez nous», a-t-il confié.

Pas de sortie de l'aviation russse

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une organisation non gouvernementale, l'aviation de la Russie, alliée du président syrien Bachar al-Assad, n'a effectué aucune sortie depuis minuit au nord de Lattaquié, et le calme régnait dans les provinces centrales de Homs et de Hama.

La trêve, soutenue par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, est la première de cette ampleur dans un conflit qui a fait plus de 270 000 morts depuis 2011, déplacé plus de la moitié de la population et qui voit s'affronter une multitude d'acteurs, syriens et internationaux.

Lire aussi: Un cessez-le-feu en Syrie? Quel cessez-le-feu?

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a