«Ne votez pas pour un sexiste comme Berlusconi!» Des manifestants se sont retrouvés mardi à Rome pour s’opposer à la candidature de l’ancien président du Conseil au poste de président de la République. Le 24 janvier prochain, plus de 1000 élus sont appelés à élire le successeur de Sergio Mattarella, dont le mandat de sept ans s’achève le 3 février prochain. Le magnat des médias laisse entendre depuis des semaines que le poste de garant de l’Etat l’intéresse, mettant dans l’embarras sa coalition de droite.