L’état d’exception en Tunisie est reconduit. Le chef de l’Etat tunisien, Kaïs Saïed, l’a annoncé, dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 août, sous la forme d’un communiqué laconique de la présidence de la République. Le texte précise que les «mesures exceptionnelles» prises le 25 juillet – le président avait alors invoqué un «péril imminent» en vertu de l’article 80 de la Constitution – sont «prolongées […] jusqu’à nouvel ordre».