Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Selahattin Demirtas, leader de la formation pro-kurde HDP et principal opposant politique au président turc, en compagnie Christa Markwalder, la présidente du parlement suisse. Berne, 2 juin 2016
© LUKAS LEHMANN

Turquie

Le principal opposant à Erdogan à Berne

Le leader kurde Selahattin Demirtas témoigne de la dérive du pouvoir turc. Il risque la prison

Selahattin Demirtas, le principal opposant politique au président turc, Recep Tayyip Erdogan, a été reçu jeudi par la présidente du Conseil national, Christa Markwalder, au Palais fédéral. Ce pourrait être la dernière visite à l’étranger du leader du Parti démocratique des peuples (HDP), une formation pro-kurde accusée de faire l’apologie du terrorisme par le gouvernement turc, avant d’être jeté en prison. Le parlement turc a en effet voté massivement il y a quelques jours une réforme constitutionnelle permettant la levée de l’immunité parlementaire des députés visés par des procédures judiciaires. Pas moins de 138 parlementaires sur 550 sont menacés de poursuite. Selahattin Demirtas encourt 87 procès.

Dans quelle prison?

«Je suis très heureux de cet accueil à Berne, a expliqué le leader kurde à la presse. J’ai pu expliquer la situation des droits de l’homme en Turquie. Dès la semaine prochaine, il pourrait y avoir des arrestations et des détentions de parlementaires. Entre collègues on plaisante pour savoir dans quelle prison on sera incarcéré et avec qui on se retrouvera en cellule.» Le dirigeant de la troisième force politique en Turquie, qui nie tout lien organique avec la lutte armée du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), dit espérer que la Suisse «prendra clairement et publiquement position contre ces graves atteintes à la démocratie».

Manifestation à Berne

Invité par le groupe parlementaire pour les relations avec le peuple kurde, Selahattin Demirtas a également rencontré Yves Rossier, le secrétaire d’Etat du Département fédéral des affaires étrangères. L’un des responsables de ce groupe, le député socialiste genevois Carlo Sommaruga, s’est félicité de cette vitrine qui permet d’afficher la solidarité de la Suisse envers les victimes des abus du pouvoir turc tout en regrettant qu’aucun conseiller fédéral n’ait pu se libérer pour rencontrer son hôte. Selahattin Demirtas visitera ce vendredi à Genève l’Union interparlementaire ainsi que le Comité international de la Croix-Rouge, avant de participer en fin de journée à une manifestation pro-kurde sur la place fédérale.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a