Incendie

Les principaux foyers ont été maîtrisés au Portugal

Les pompiers sont parvenus jeudi matin à stopper la progression du feu de forêt qui faisait rage depuis samedi à Gois dans le centre du Portugal

Moins de 24 heures après l’immense incendie de Pedrogao Grande, qui a fait 64 morts et 204 blessés, l’incendie qui s’était déclaré samedi près de Gois dans le centre du Portuga a été «maîtrisé», a annoncé le commandant des pompiers Carlos Tavares, en précisant toutefois que certains foyers pouvaient encore reprendre.

Le feu, qui a touché également les communes voisines de Pampilhosa da Serra et Arganil, était circonscrit à l’intérieur d’un périmètre contrôlé par les pompiers, d’une surface estimée à 20 000 hectares, a-t-il précisé.

Lire également: Feu de forêt géant au Portugal: un nouveau défi climatique?

Il aura fallu cinq jours pour circonscrire les flammes en raison des «conditions météo très adverses», marquées par des températures très élevées et des changements de direction du vent, a expliqué le commandant. En outre, le terrain accidenté complique le déplacement des secours.

L’incendie de Gois était le deuxième plus important de la région après celui de Pedrogao Grande, qui avait démarré samedi et consumé quelque 30 000 hectares de forêts et broussailles, avant d’être contrôlé mercredi en début de soirée.

Hausse du niveau d’humidité

Quant au feu de Pedrogao Grande, «la nuit a été marquée par une accalmie de la situation, avec des conditions atmosphériques favorables», a expliqué jeudi matin le commandant de ces opérations, Antonio Ribeiro.

«La hausse du niveau d’humidité et la baisse des températures ont permis aux pompiers de consolider le périmètre de l’incendie et éteindre les quelques foyers qui ont repris brièvement», a-t-il précisé. Près de 2400 pompiers au total restaient mobilisés pour venir à bout de ces deux incendies, alors que le reste du pays connaissait lui aussi un répit sur le front des feux de forêt.

Lire aussi: Au Portugal, un feu d’enfer, et l’été à venir

Ces hommes étaient toujours soutenus par 11 avions de lutte anti-incendie dépêchés depuis dimanche par l’Espagne, la France et l’Italie, tandis que le Portugal en a affrété deux.

Dans les régions de Pedrogao Grande et Gois, les températures ne devaient pas dépasser jeudi les 29°. Dans l’ensemble du pays, le thermomètre ne devait pas grimper au-dessus de 34°.

Publicité