Intenses activités mercredi et jeudi aux Nations unies à New York. Mercredi soir, le Conseil de sécurité s’est réuni en urgence face à la menace d’invasion russe de l’Ukraine qui se faisait de plus en plus insistante. En pleine séance, alors que le secrétaire général de l’ONU, le Portugais Antonio Guterres, exhortait Vladimir Poutine à «empêcher ses troupes de mener une offensive en Ukraine» et à «donner à la paix une chance», il apprenait que le président russe venait d’annoncer le début d’une intervention militaire qui s’étend désormais à plusieurs endroits du pays. La séquence est symbolique de l’impuissance de l’ONU dans cette crise.