Le Temps suit en détail ce moment historique qu'est le second procès en destitution d'un président américain.

Un «monstrueux mensonge». Une «vengeance politique». Une «tentative honteuse de vouloir censurer le président Trump et les 75 millions d'Américains qui ont voté pour lui». Après deux jours d'audiences pendant lesquelles l'accusation a décrit Donald Trump comme «l'incitateur en chef d'une dangereuse insurrection» qui a commis «la pire violation de serment présidentiel de l'histoire des Etats-Unis», la défense a dégainé ses arguments vendredi. Et c'est Michael van der Veen qui a ouvert les feux.