Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Alexeï Oulioukaïev, 61 ans, ancien ministre de l’Economie, a été puni vendredi d’une peine de 8 ans de prison à régime sévère, assortie d’une amende de 2,2 millions de francs.
© MAXIM ZMEYEV / AFP PHOTO

corruption

Procès-spectacle au sommet du pouvoir russe

Le Kremlin broie un ancien ministre dans un procès-spectacle censé rappeler aux électeurs la «dictature de la loi». Mais la sévérité de la peine – 8 ans de prison – est aussi le signe d’un raidissement du Kremlin envers l’élite

Défier un proche ami de Vladimir Poutine est déconseillé. Même à un ministre de l’Economie. Alexeï Oulioukaïev, 61 ans, a été puni vendredi d’une peine de 8 ans de prison à régime sévère, assortie d’une amende de 2,2 millions de francs, pour avoir sous-estimé les pouvoirs d’Igor Setchine, le «Monsieur Energie» de Vladimir Poutine. Au terme d’un procès-spectacle, un tribunal de Moscou a jugé l’ex-ministre de l’Economie coupable d’avoir extorqué un pot-de-vin de 2 millions de dollars au patron du groupe pétrolier Rosneft. A trois mois des présidentielles, Vladimir Poutine veut ainsi convaincre l’électorat que même l’élite n’est pas à l’abri de la loi.

Très amaigri, les traits émaciés par le stress, Alexeï Oulioukaïev est apparu abasourdi par la sévérité de la sentence, alors que les policiers l’emmenaient, menotté, hors de la salle d’audience. Sa ligne de défense se cramponnait à son innocence. Alexeï Oulioukaïev a toujours soutenu avoir été piégé par «une monstrueuse provocation» d’Igor Setchine, furieux qu’on résiste à sa mainmise sur l’industrie pétrolière.

Caméra cachée

Qu’un piège ait été tendu, nul n’en doute. La principale pièce à conviction tient dans une caméra cachée montrant le ministre recevant de Setchine une corbeille contenant des saucisses artisanales de gibier et un gros sac brun. Oulioukaïev prétend que le sac devait contenir des bouteilles de vin. Il contenait 2 millions de dollars en liquide.
Igor Setchine accuse Oulioukaïev de lui avoir extorqué le pot-de-vin en échange de l’approbation de l’acquisition du groupe pétrolier privé Bashneft par Rosneft. L’opération, présentée comme une privatisation, était contestée par le ministre, qui y voyait au contraire une forme de nationalisation, puisque Rosneft est contrôlé par l’Etat.

Signe trahissant le rapport de force déséquilibré entre le ministre et l’ami de Vladimir Poutine: Igor Setchine a ignoré trois convocations au tribunal. Interpellé jeudi par une journaliste sur les dérobades de son ami, Vladimir Poutine n’a pas caché son inclination: «Setchine aurait dû se présenter à la cour. Oui, et alors? Aucune loi n’a été enfreinte.» La loi russe punit pourtant sévèrement celui qui verse un pot-de-vin. Mais la juge Larissa Semenova a reçu le message cinq sur cinq.

La vraie raison

La sévérité de la sentence à fait frissonner vendredi toute la classe politique russe. L’opposant Alexeï Navalny, qui ne porte pourtant pas Oulioukaïev dans son cœur, s’est dit choqué: «Je n’arrive pas à y croire, c’est bien au-delà de mes prédictions.» Du côté des loyalistes du régime, on ne croit pas davantage à la version officielle. «Oulioukaïev n’a pas pu extorquer un pot-de-vin à Setchine: il n’est pas fou. Il sait mieux que quiconque que Setchine a la confiance de Poutine», a réagi le politologue Sergueï Markov dans une analyse largement partagée.

Pour que les fonctionnaires obéissent au ministre, il doit leur verser un salaire réel supérieur au salaire officiel

Sergueï Markov, politologue

Bon connaisseur des rouages du pouvoir, l’analyste avance une autre explication. Selon lui, les 2 millions de dollars ont bien été transmis de Setchine à Oulioukaïev, mais il s’agissait d’une transaction habituelle, bien qu’illégale, entre une corporation d’Etat (Rosneft) et un ministère. «Pour que les fonctionnaires obéissent au ministre, il doit leur verser un salaire réel supérieur au salaire officiel. Tout cela est bien connu. Oulioukaïev s’est donc fait pincer pour autre chose. […] Il a aidé [le milliardaire rival] Vladimir Yevtushenkov à mettre la main sur Bashneft depuis la Suisse, où se trouvait [l’ancien propriétaire de Bashneft] Oural Rakhimov, qui avait auparavant volé Bashneft à l’Etat russe.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a