«Pour toi papa, car toi aussi tu étais sur ces camions.» Consuelo Locati fait référence aux véhicules de l’armée transportant les cercueils des victimes du coronavirus hors de sa ville, Bergame. Elle représente 520 personnes qui se sont unies pour un recours collectif contre les autorités italiennes. Ces proches de défunts réclament plusieurs dizaines de milliers d’euros d’indemnités. L’avocate est prête pour une journée «historique». Ce jeudi 8 juillet s’ouvre un procès contre les institutions afin d’attester de leur responsabilité dans la mort de quelque 130 000 personnes.