La procureure de l'Etat de New York a demandé, mardi, une injonction obligeant Amazon à prendre des mesures sanitaires supplémentaires pour protéger les salariés d'un entrepôt au moment où l'activité y bat son plein à l'approche des fêtes et où le variant Omicron prend de l'ampleur.

Le géant du commerce en ligne «agit comme si la pandémie était terminée» alors même que les risques de transmission repartent à la hausse, affirme Letitia James dans un dossier déposé auprès de la Cour suprême de l'Etat de New York.

Lire aussi: Alec MacGillis: «Amazon a gagné la crise du Covid-19»

Elle demande donc la nomination d'un contrôleur indépendant surveillant la mise en place de nouvelles mesures sanitaires dans cet entrepôt qui accueille plus de 5000 employés à Staten Island, un quartier de la ville de New York.

Demande de mesures de nettoyage renforcées

Letitia James voudrait notamment qu'Amazon modifie ses outils de surveillance de la productivité afin que les employés aient suffisamment de temps pour nettoyer, se désinfecter et rester à distance de leurs collègues.

Elle appelle aussi à des mesures de nettoyage plus importantes quand des cas d'infections au Covid-19 sont détectés ainsi qu'à la mise en place de protocoles de traçage adéquats.

«Amazon doit garantir un environnement de travail qui favorise la sécurité, la transparence et le respect de ses employés qui travaillent dur, et non un environnement qui les met davantage en danger», a commenté la procureure dans un communiqué.

Une précédente plainte contre le groupe

Sollicitée par l'AFP, une porte-parole d'Amazon a jugé «décevant» que la procureure James «essaye de politiser la pandémie». «Chaque jour, nous travaillons dur pour nos équipes», a-t-elle affirmé, évoquant «l'approche exhaustive» du groupe pour faire face au coronavirus «dès le début de la pandémie», avec des mesures de protection des salariés qui ont coûté plus de 15 milliards de dollars, selon la même source.

Lire également: Des employés attaquent en justice Amazon pour avoir été exposés au Covid-19

Letitia James a déjà déposé plainte en février contre le groupe, l'accusant de ne pas avoir suffisamment protégé ses salariés new-yorkais depuis le début de la pandémie de Covid-19 et d'avoir pris des mesures de représailles contre plusieurs salariés s'étant plaints des conditions de travail.

Amazon est l'un des grands gagnants de la crise sanitaire, ses ventes ayant bondi à la faveur des confinements et des restrictions de déplacements à travers le monde. La firme embauche à tour de bras depuis septembre pour satisfaire la demande des consommateurs à l'approche des fêtes.