États-Unis

La «provocation très peu provocatrice» de la Corée du Nord

Les nouveaux tests de missiles de Kim Jong-un ne suscitent pour l’instant qu’une faible réaction américaine. Donald Trump veut encore croire à un accord

Comme dans un couple qui se hait, se rabiboche, s’aime et se défait, Donald Trump et Kim Jong-un ne cessent de se tester mutuellement. Et dans ce tango endiablé, le leader nord-coréen veut donner l’impression qu’il mène la danse. L’annonce, jeudi, par le leader nord-coréen, d’un nouvel essai de frappe qualifiée de «longue portée» par l’agence officielle nord-coréenne KCNA provoque de nouvelles tensions. Mais le président américain n’a pour l’instant réagi que de manière modérée. Pourquoi cette mansuétude?

Lire aussi: La Corée du Nord annonce un essai de frappe «à longue portée»