L'eurodéputée socialiste grecque Eva Kaili, une des vice-présidentes du Parlement européen, a été interpellée vendredi soir à Bruxelles dans l'enquête sur des soupçons de corruption évoquée dans cet article. (AFP)

Quelque 600 000 euros en liquide ont été découverts par les enquêteurs dans sa résidence bruxelloise. Pier Antonio Panzeri devra s’en expliquer devant la justice belge. L’ancien parlementaire européen issu du groupe des socialistes et démocrates (S&D) a été interpellé vendredi pour une audition en présence d’un avocat. L’Italien de 67 ans, originaire de la région de Bergame, dans le nord de la Péninsule, est suspecté de corruption et de blanchiment d’argent. Présumé innocent, il doit se présenter sous 48 heures devant un juge avant que celui-ci n’émette un éventuel mandat d’arrêt. Luca Visentini, le nouveau secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats, a également été interpellé.