élections iraniennes

Les quatre candidats

Sur les 475 personnes qui se sont portées candidates, le Conseil des gardiens n’en a retenu que quatre.

Le président Mahmoud Ahmadinejad , 52 ans, élu un peu à la surprise générale en 2005, est candidat à un deuxième mandat. Il a le soutien des ultra-conservateurs et pour l’heure du guide suprême. Son bilan économique est toutefois catastrophique. Le chômage avoisine les 13% et l’inflation les 25%. Certains avancent qu’il dispose d’un électorat fixe de 12 millions de votants.

Mir Hossein Moussavi , 67 ans, est le principal adversaire du président sortant. Il fut premier ministre à l’époque de Khomeyni de 1981 à 1989. Se définissant comme un «réformateur attaché aux principes de la révolution», il bénéficie du soutien des jeunes.

Ex-président du parlement iranien (Majlis), Mehdi Karoubi , 72 ans, se présente comme la voie médiane et modérée. Le mollah n’entend pas mener des réformes radicales afin de ne pas se mettre à dos les conservateurs. Il se réclame d’un certain libéralisme économique.

Mohsen Rezaï, 54 ans, fut pendant seize ans chef des Gardiens de la Révolution. Candidat conservateur, il est docteur en économie dont il a fait son cheval de bataille.

Publicité