L'effondrement d'un immeuble résidentiel près de Miami a provoqué la mort d'au moins quatre personnes et les autorités restaient sans nouvelles de 159 personnes, a déclaré vendredi la maire du comté de Miami-Dade.

«Le nombre de personnes dont nous sommes sans nouvelles est monté à 159. De plus, nous confirmons une hausse du bilan des morts qui est désormais de quatre», a dit Daniella Levine Cava lors d'une conférence de presse.

«Nous nous préparons à de mauvaises nouvelles, étant donné le niveau de destruction», a prévenu le gouverneur de Floride, Ron DeSantis. Le président Joe Biden a, lui, déclaré que l'Etat fédéral se tenait prêt à assister les opérations de secours et de relogement d'urgence des rescapés.

Voir «les traces des personnes qui vivaient leur vie de tous les jours et que tout, tout s'est évaporé en un instant, c'est absolument bouleversant», a dit à la presse l'élue Debbie Wasserman Schultz, qui s'est rendue sur les lieux.

Plusieurs ressortissants de pays d'Amérique latine parmi les disparus

Les douze étages se sont écroulés vers 1h30 du matin (7h30 en Suisse), dégageant selon des témoins un grand nuage de poussière sur plusieurs pâtés de maisons.

«J'étais dans un sommeil profond, et j'ai entendu un grand fracas, que j'ai pris pour un crash et de la foudre. Mais ça a continué, pendant 15-20 minutes je dirais», a témoigné Barry Cohen, 63 ans, un habitant de l'immeuble s'étant effondré.

Parmi les disparus, figurent de nombreux ressortissants de pays d'Amérique latine, dont neuf Argentins, trois Uruguayens et six Paraguayens. La sœur de la Première dame du Paraguay, Silvana Lopez Moreira, et sa famille sont concernés, a confirmé le ministre paraguayen des Affaires étrangères, Euclides Acevedo.

Nicolas Fernandez, un Argentin vivant à Miami, a rapporté à l'Agence France Presse (AFP) que des amis de sa famille logeaient dans le complexe. «Je n'ai pas de nouvelles d'eux. Je ne sais pas s'ils sont vivants ou si...», a balbutié le jeune homme de 29 ans. «C'est comme un affreux cauchemar», a déclaré Viviana Peña, la nièce d'une résidente de l'immeuble.

Des causes inconnues

L'effondrement de toute une aile de ce complexe donnant sur l'océan a touché environ 55 appartements, a précisé lors d'une conférence de presse Ray Jadallah, chef adjoint des services de secours du comté de Miami-Dade, qui a ajouté que 35 personnes avaient été évacuées de l'immeuble, dont certaines de la partie effondrée.

Surfside accueille une «communauté principalement juive», a indiqué Daniella Levine Cava, selon qui des rabbins ont été mobilisés pour apporter du soutien aux résidents juifs évacués et leurs proches. La ville nichée au nord de Miami Beach compte près de 2500 habitants juifs pour une population de 6000, rapportait en 2018 l'agence de presse juive Jewish Telegraphic Agency.

Les causes de l'écroulement de ce complexe résidentiel étaient toujours «inconnues» jeudi matin, a confié au Miami Herald Daniella Levine Cava. Des travaux visant à le mettre aux normes étaient en cours, notamment sur le toit de l'immeuble, ont précisé plusieurs responsables, estimant néanmoins peu probable qu'ils soient la cause de l'effondrement.

Les services d'urgence ont dépêché près de 80 unités d'intervention sur les lieux, près de la plage. Les recherches pourraient durer «au moins une semaine», a estimé Andrew Hyatt, un autre responsable de Surfside.