Il y a une semaine à Genève, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, obtenait des Etats-Unis l’assurance de recevoir un document écrit répondant aux demandes formulées par le Kremlin au sujet de garanties de sécurité en Europe. Remises mercredi en personne par l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie, John Sullivan, au vice-ministre des Affaires étrangères russe, Alexandre Grushko, les réponses américaines, que Washington veut maintenir confidentielles, ne convainquent pas Moscou.