Questions sur une démission ministérielle

Kader Arif, 54 ans, n’est plus secrétaire d’Etat aux Anciens combattants dans le gouvernement de Manuel Valls. Vendredi, l’élu PS de Haute-Garonne a présenté sa démission au président François Hollande, dont il avait été l’un des plus proches collaborateurs lors de la campagne de 2012. Motif: l’enquête menée par la justice, alertée par deux députés de l’opposition, sur de possibles attributions frauduleuses de marchés publics à des sociétés dirigées par son frère et ses neveux.

Une autre affaire Cahuzac? Pas pour l’heure. Kader Arif n’a en effet été ni convoqué par les juges, ni mis en examen. Mais la perquisition de son bureau au Ministère de la défense a changé la donne pour cet ex-conseiller du président, dont un autre collaborateur lors de la campagne, Faouzi Lamdaoui, est soupçonné de «recel d’abus de biens sociaux» et de «fraude fiscale».