Thaïlande

Au moins quinze morts dans une attaque de rebelles dans le sud de la Thaïlande

Cette attaque, qui a visé deux postes de contrôle de la province de Yala, a été attribuée à des rebelles séparatistes musulmans. C'est l'une des plus sanglantes de l'histoire de cette insurrection séparatiste

Au moins quinze personnes ont été tuées dans le sud de la Thaïlande, a annoncé un porte-parole de l'armée. L'attaque, attribuée à des rebelles séparatistes musulmans, s'est déroulée mardi soir dans la province de Yala, au sud du pays, bordant la Malaisie, a précisé le porte-parole de l'armée, Pamote Prom-in.

Les assaillants, munis de grenades et de fusils, ont ouvert le feu sur deux postes de contrôle. Douze personnes ont été tuées sur le coup et les trois autres sont décédées à l'hôpital, a-t-il précisé. Plusieurs personnes ont aussi été blessées lors de l'attaque.

Le premier ministre Prayut Chan-o-cha a fermement condamné l'attaque et a ordonné aux autorités de rapidement capturer les auteurs du drame.

Des patrouilles renforcées

Cette attaque est l'une des plus sanglantes de l'histoire de cette insurrection séparatiste qui a éclaté en 2004 dans les provinces à majorité musulmanes du sud de la Thaïlande, un pays majoritairement bouddhiste. Le conflit qui dure depuis 15 ans a déjà fait environ 7000 victimes mais les attentats se font plus rares depuis le coup d'Etat de 2014. La junte militaire a renforcé les patrouilles et les couvre-feux.

Lire aussi: Le mystère entoure les explosions en Thaïlande 

«Cela nous rappelle qu'ils sont toujours là», a commenté Don Pathan, un analyste spécialisé dans ce conflit.

Publicité